26/06/2008

Une petite derniere pour la route...

b
Chez Birane Diop, on prend le thé dans une ambiance décontractée. Il y a Sylvie, la soeur de Birane, Birane qui rit et deux amis, freres ou cousins, on sait jamais trop.

18:13 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

8

Plage de Saint Louis. Nous y avons marchés, slalomant entre les déchets et les enfants qui couraient partout en disant "eh toubab, donne moi de l'argent... ils sont fous ces gosses. Il y a, tout au long de la plage des bateaux multicolores. C'est super beau... quand on sait faire abstraction des déchets et de leurs odeurs. C'est- fou comment les sénégalais jettent tyout par terre. Il cuisinent et les déchets de poisson ansi que les eaux usées qui viennent d'on ne sait où sont déversés sur la plage, comme ça... tout naturellement.

9

Et le poisson seche sur des tables. La chaleur et le soleil sont suffisant pour les sécher en 1h de temps. Ici, photo du quartier des pécheurs, toujouyrs à Sant Louis. On remarque les deux minarets au loin, ces engin de torture qui vous réveillent a 5h du mat, tout les jours... enfin, c'est une autre culture, une autre religion. Plaisir de la découverte.

10

Et voici Birane Diop, de Dakar qui jour le MC. On a bien ri ce jour la, l=jour de sa fete de son école. Il est quand meme tres sympa ce mec, il gagne a etre connu.

11

Fete d'écolet et sabar devant son entrée. Grand moment musical et de danse durant lequel, Syl et moi avons esquissés quelques pas au milieu de la piste de danse et des cris hilares des éleves et autres badauds massés autour.

 

12

Une femme cuit des arachides dans une rue de Dakar, dans la banlieue, pres de chez Birane. Nous prenons le thé juste a coté, dans la rue joviale et conviviale. Teranga sénégalaise oblige.

 

13

Petit moment de pause aSaint Louis, apéro sur le Balcon. Ici, il n'y a pas d'alcool, pays musulman oblige, mais on est tres fort... et on en a trouvé ubn peu. Une fois n'est pas coutume.

 

a
Thienel, un gropupe d'enfants et une adulte écaillent et pr"éparent le poisson pour notre souper. IOl font ça assis au milieu de la cour de chez athia. Moment de vie...

18:09 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

troisieme opus senegalais

1

A force de nous coller, toujours a nous suivre et se coucher sur nous, les enfants nous ont exaspétés. Et qu'est=ce qu on fait quand des enfants sont chiants? Bin on les fait jouer et on rigole bien a les voir faire les brutis. Sylvie a animé les gosses pendant que Athia, la femme qui nous héberge était pliée en deux a voir ces gosses faire les guignols et y prendre plaisir... ah... les enfants...

J'en profite pour faire passer une impression qui concerne un décalage culturel qui nous est flagrant. Les gens, au Sénégal sont toujours tres proches les uns des autres. Une fois qu'on s'assied, il y en a 15 (et j'exagere pas) qui viennent se coucher pres de nous, et meme sur nous pour certains (tant qu'il y a de la place). Dans les bus, c'est  la meme chose, on est serrés comme des sardines dans leur boite a roulette (rouillée et pas toujours rassurante, mais ca c'est une autre histoire...). Il nous a fallu un certain temps pour nous habituer à cette promiscuité, à ces contacts intempestifs, à cette violation de notre "bulle d'uintimité".

2

Petit moment de peche au bord de l'eau. C'est beau tout de meme, la c'est le fleuve qui se trouve derriere le village, là où on puise l'eau pour les champs. C'est notre petit oin où on va pour se reposer et être un peu à deux. Car toujours être collé aux autres, ca saoule a la longue.

 

3

Et on travaille aussi a Thienel. Ici, je reconstruit le four solaire. D'ailleurs, il n'a toujours pas bvraiment fait ses preuves celui la.

4

Les femmes cuisinent pour les écoliers (il y a une cantine) et accessoirement, pour nous, de temps a autre, elles nous font profiter de leurs savoirs culinaires. Ahhh la cuisine du désert, toute une histoire... peu variée mais on s'y fait. Le plus dur, c'est que  c'est bien gras...

 

5

Image insolite d'un village réuni devant la TV pour suivre un match de foot dans le désert... Ambiance de café, avec ses concentés sur les actuiions, ses excités et ses enfants qui profite de l'occasion pour etre ensemble.

 

6

Sylvie et deux amies africaines: Awa et Athia (pas celle qui nous héberge, une autre). Ce ne serait  pas un peu sombre cette photo? 

 

7
 Regard d'afrique.

17:51 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/06/2008

deuxiemes visions senegalaises


9

 Syl apprend aux enfant a utiliser le metier a tisser, jeux q on a amene de belgique. On a orgqnise une journee jeux avec la classe des grands. On a bien ri et je me suis aussi bien pri la tete a tenter de leur expliquer les regles du jeu "set". Enfin, deux trois ont capté tout de meme.

10

travaux dans la classe... avec Sylvie la gaie travailleuse et Moussa, le masson oisif des qu il le peut, nous presentant des excuses plus bidon les unes que les autres...

11

Sylvie et ses tresses... no comment

a

Traversee d une riviere en pirogue, avec notre charettes dessus... 

Systeme D land

 

e

Petite lecon de jonglerie avecdes massues construites sur plave avec  du fer a beton et du papier...

f

"I Love Working in the desert" nous dit ce gai travailleur digne des travailleurs communaux de Pecq... la biere en moins...

z

Construction d une voiture avec une bouteille vide... attraction du jour...

 

Qu est-ce qu on s amuse bien tout de meme, on a quand meme beaucoup de chance...

15:20 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

premieresimages d afrique

1

Arrivée a Dakar, accueillis par Birane qui nous a amené a un mariage ou un groupe de griots (musiciens) jouaient le sabar (sorte de djembé joué avec une mqin et un baton dans l autre) pendant que les femmes dansaient comme des posédées. Grand moment de decouverte de l'exantricite africaine, de cette culture differente. Premiers contact avec l afrique traditionnelle.

2

Ensuite depart pour le desert. La on trqverse undes 2fleuve qui mene a Thienel. Remarquez au passage mon magnifique boubou... et mes nouvelles lunettes qui ressemblent etrangement a celles qu on m a volé, metissage vestimentaire avec mon superbe chapeau peruvien...

 

3

Etvoila le desert... et Syl au milieu.

 

4

Et dans le desert, il y a aussi de beux oiseaux...

 

5

Au village sabloneux et bouillant de Thienel, onnous a offert un bouc qu on a egorgé pour nous avant de nous le servir. Un delice... du producteur a l assiette co on dit.

 

6

Et on mange avecles mqins s il vous plait... la mqin droite, l autre est pour aller aux toilettes et se froter le deriere avec de l eau (nous on triche, on a du PQ)

 

7

Et on travaille aussi a Thienel... etil fait sacrement chaud dans le desert pour melanger le ciment en vue de couler la chape de la classe qu on consrtuit. Viove les betonneuses tout de meme, et les tuyaux d arrosage aussi car lepuit de Thienel est pas a cote de l ecole...

 

8
Sylvie en a profite pour se faire tresser. La elle est dans lapiece qui nous est alouee chez la matrone du village, la ou on squate de 12h a 16h les jours de grosse chaleur (2j/3)

15:00 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |