23/08/2008

 

nico1

 Durant un temps, je me suis replongé dans l’ambiance concentrée des bancs scolaires. Et les devoirs ont l’air durs… En fait je suis en train de planifier un tournoi de foot avec 8équipes, en deux poules et un ramadan qui approche (et on ne peut décemment pas faire jouer des enfants au foot, sous la chaleur et l’estomac vide). Du coup le timing est serré mais je crois qu’on le finira après le jeûne.

nico2

 Vue de la terrasse de chez Pierre Cauvin lors de notre bouffée d’air a Mboro. Une trace, une porte, un océan… Et une mobylette pour nous rappeler de ne pas trop nous enivrer de cette vie, une autre, moins insouciante et moins "nature" nous attend a St Louis.

 nico3

 Jeune joueur dans la rue, jeux d’un autre temps, jouet d’un autre âge. Mais le sourire bien présent.

18:58 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

je ne vois pas ce que j'envoie, je suppose que c'est bon.

c

 Talibé au goûter, avec son pain au choco, son verre de lait et sa bonne humeur… ça fait plaisir quand même…

d

 

Magasin, enfin, une boutique sénégalaise.

e
 

 

Magasin de jouets sénégalais. Chez nous, on appellerai ça un marché au puce ou une brocante…

 f

 Pompe a huile. Un bidon de métal, une pompe, et on a un point de vente d’huile. Et c’est pas de l’huile de moteur mais bien de l’huile de consommation.

 

18:47 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

6

 Séance de dessin avec des talibés. Ils sont en train de peindre des masques sur des assiettes en carton. Sympathique mélange de modernité et de culture africaine. J’adore cette photo avec le gus qui est assis, les genoux au sol… C’est quand même unique, le Sénégal…

7

 

Mise en couleur de la fresque dessinée par JF Decaluwé de passage au Sénégal. (Quel montage de fou) Remarquez, en haut a gauche : Vieux (ou vieille, on a toujours pas bien compris, il répond aux deux) fidèle a son poste… glandeur invétéré, il me surprendra toujours par sa capacité a rester a un endroit a ne rien faire.

Les photos sont prises dans la cour du centre.

 a

 

Je sue comme un porc, et dans un pays musulman, c’est pas bien vu… (ahahah, c’est malin) Vous avez déjà tenté de pousser une brouette sur une plage de sable fin ? Non, j’imagine ! Bien moi si… mais pourquoi ils ne font pas des routes bordel…

En parlant de routes, ils sont en train d’en construire dans le quartier ou on vit. Mais ils veulent une route à deux bandes et c’est pas assez large. Du coup ils ont payé tous les chefs de maison pour qu’ils reculent leurs façades de 80cm. C’est rigolo de voir plein de mecs démolir leur mur de façade pour découvrir… un mur de façade… N’empêche, ça va peut être assainir le quartier car les gens vident leurs fosses sceptiques dans la rue, après avoir creusé un petit trou. Ca va être plus dur de creuser le tarmac… mais bon, ils ne sont pas a bout d’idées tordues…

b

 Julie et Sylvie déguisées en Djenaba et Dado dans leurs beaux boubous. On est dans la cour de chez Papa, le jour de l’anniversaire de Syl (en fait le lendemain mais le jour même on était pas là). Et dans la bouteille de Syl, c’est pas du bissap pur pace que c’est trop sucré comme boisson alors on coupe ce goût qui colle aux lèvres avec du gin (le sacré vieux gin)…

 c

18:40 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

3

 

Il y a des fois ou on est des artistes tout de même…

4

 

Defatou et Julie soignent une vieille blessure (enfin c’est vraiment pas une des pire) dans le dispensaire du centre AED. L’ambiance est bonne comme en témoignent les sourires. Defatou est une nouvelle venue dans le centre, elle aide Touba pour les soins aux talibés.

 

5

 

Faux lion. C’est une cérémonie que a lieu dans les rues. Le faux lion se balade sur un territoire délimité et attrape (assez violemment il faut le dire) les spectateurs qui n’ont pas payé les 200Fcfa pour obtenir un ticket les en protégeant. Ils sont ensuite amenés au centre pour être gentiment molestés et un peu humiliés (boue sur le visage, jet d’eau dans la figure, etc). Rien de bien méchant sauf si la victime tente de s’y soustraire. Un des captif a tenté de s’échapper et malheureusement pour lui il s’est fait rattrapé. A ce moment là ça devient limite trop violent, c’est ce qui a fait que Sylvie et Julie n’ont pas du tout aimé. Pour être libéré du faux lion, il faut que quelqu’un de l’assistance achète un ticket au prisonnier (c’est pour ca qu’il ne peut être trop gentil, il faut que les gens aient pitié de sa victime pour qu’il y gagne un peu) Entre temps, le faux lion danse au rythme d’un sabar (percussions qui déchirent tout, langage entre différents instruments frappés d’une main et d’une baguette souple) et d’autres personnes déguisées en marabout ou autre font des danses : pas des pitreries, ce sont vraiment de super bons danseurs.

La petite histoire raconte que, dans les temps anciens, ceux de l’Afrique ancestrale, les chasseurs partaient en brousse pour trouver de quoi nourrir leurs familles. Lorsqu’ils tuaient un animal, ce n’était pas anodin : ils enlevaient la vie à un être de dieu. En contre partie de leur trophée, ils se devaient d’endosser une partie de l’être assassiné : son âme. C’est ainsi que le tueur de lion, une fois son meurtre effectué se retrouvait avec l’âme du lion en lui. Il lui arrivait alors qu’elle face surface et supplante sa propre âme. Il se transformait alors en lion, au moins mentalement. Il devait, pour libérer son esprit, faire appel a un marabout pour l’exorciser. Entre temps, il était très agressif et attaquait toute personne qui ne lui prononçait pas une formule magique (dont je ne me souviens plus). Cette histoire africaine est devenue une tradition et des hommes se déguisent en Lion et attrapent toute personne qui n’a pas de ticket. Les enfants aiment beaucoup ces attractions, ils ne payent pas et s’amusent à narguer le lion, fuyant lorsqu’il s’approche d’eux. Sur la photo, le lion danse.

 

18:32 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

premier envoi "a l'aveugle"

 

 

34

 Vendeuse de mangue dans un garage (noms qu’ils utilisent pour une gare routière). Remarquez les femmes qui se tendent pour vendre leurs fruits aux fenêtres du bus qui est stoppé en second plan. On tentera, pour la prochaine fois de faire une photo dans un de ces bus dans lesquels on échange nos sueurs avec les voisins… convivialité des transports pas chers… Il faut dire qu’on est 5 par banquette sur une largeur de bus. Nos épaules ne peuvent être droites, faut se placer en quinconce. Il y a juste la place pour les hanches des 5 personnes. Et dire qu’on se trouvait serrés dans les bus d’Amérique latine…

 1

 

Sylvie le jour de son anniversaire. (Vous remarquerez au passage le subtile et ingénieux montage) Sur la photo du dessus, elle pose nonchalamment avec le cuisinier du resto ou on a passé la soirée. C’était sur N’Dar (ile de St Louis), on y a soupé au son d’un live d’un groupe de Maliens (si je me souviens bien). On est rentré en taxi puis a pieds en riant comme des baleines ivres, marchant dans le sable avec Syl que avait du mal a suivre a cause de ses blessures a ses pieds (rien de bien grave mais c’est toujours pas guéri et ça la fait plus vraiment rire). Durant la soirée, elle a « fait chier » le patron puis le cuisinier du resto pour avoir quelque chose pour son annif. On pensait qu’ils allaient nous offrir l’apéro mais non, ils nous ont amenés un dessert : trois part de gâteau d’usine dégueu, mais l’intention y était.

Sur l’autre photo elle fait sa timide quand le chanteur du groupe qu’on regardait (ils étaient pas sur une scène mais juste a coté de nous) a commencé a entonner « Anniversaire to you »… on était écroulés.

2

 

Inspecteurs des travaux finis : Julie, Sylvie et Papa. Ils observent le bon fonctionnement de la construction du nouveau centre. Ca fait un peu néo-colonialiste tout de fait comme cliché… (rires)

Para fut depuis surnommé Kirikou parce que Kiricou est petit…

 3

18:25 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/08/2008

 

27

 Barbecue a Mboro sur mer, dans la maison de Marie pierre (paradisiaque en vérité). J’ai vraiment l’air con sur cette photo… enfin, parait que ça tue pas. En plus lma photo est floue et on voit bien a mon visage que j’ai du prendre 6-7-8 Kg depuis le début de ces 9mois de voyage… on fera du sport en Belgique…

28

 Nous voici au Lac Rose. Qui est aussi rose qu’un lac normal en vérité… parait que c’était pas la bonne période. Enfin ce fut tout de même sympa de se promener sur ses rives et d’observer les travailleurs en sortir du sel. Ce sel servira en partie pour la consommation et en partie (la plus importante) a l’exportation et finira sur nos routes enneigées. Ce que je trouve génial dans ce lac, c’est que c’est un lieu public. Toute personne qui le désire peut venir y prendre du sel.

30
Eh bien en voici un de ramasseur de sel. Ils s’enduisent les jambes de beurre de Karité car l’eau salée leur brûle les membres. 

 

 31

  

Et l’eau est si salée qu’on y flotte sans effort. Je dirai même qu’il faut faire un effort pour arriver a s’immerger plus que nous le sommes sur le cliché. La température de cette eau profonde de 1m50 (le lac fait 3m de profondeur dont 1,5m de sel) avoisine les 40 degrés. Autant dire qu’on y reste pas des heures et en plus elle brûle sur les blessures. A droite, c’est Nathalie, une belge de l’ASBL qui bosse avec nous chez Papa Anne.

14:38 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

deuxieme envoi du 9/8

23

 Rochers sous lesquels on s’est fait une petite pause durant cette fameuse balade sur la plage, en longeant les falaises.

24

 Bien quand je parlais des attroupements lors des retours de pêche.

 25

 Poisson qui sèche. Quoi, vous aviez vu ? Ca surprendra toujours.

 26

 Lézard qui fait des pompes au soleil. On dirait vraiment qu’il fait de la gym quand il est a l’arrêt et qu’ils fait ce mouvement avec ses pattes qui soulèvent l’avant de son corps avant de le descendre… comme des pompes quoi. (ouh, ils se fatiguent mes commentaires)

14:25 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |