18/10/2008

Tuons les lapins...

12

 Sylvie en activité avec les tout petits. La avec Souleymane Dia (fils de Oumou Anne) qui est un des élève du centre. Apres l’avoir vue en infirmière, elle s’est déguisée en institutrice… quelle polyvalence tout de même…

13

 Même jour, même activité, même commentaire. Derrière, c’est Ndeye fatou (aussi une polyvalente : hier infirmière, aujourd’hui instit… le même parcours que Syl en somme...)

 14

 Elle en a des idées Sylvie… Une souris avec une pince a linge. La, elle présente son projet a Mme la directrice (Yéya Anne)… est-ce que son ambitieux projet sera accepté… vous le saurez peut être bientôt…

 15

 En parlant de souris, voila Oumou et la sienne. On est dans la cour de chez Papa et Souleymane Faye l’a attrapé dans un coin, avec un balai… comme dans les dessins animés… Oumou, c’est bien la fille de sa mère, on ne s’ennuie pas avec elle. Ca fait des fois du bien…

16
 

 

No comment…

Des comme ça, on en voit a peu près 5 par semaine depuis qu’on est la… enfin, on comprend quand même comme dit Ndeye Fatou. 

13:40 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29...

6

Aliou sur les genoux de Papa. Deux talibés sont passés à la maison. On ne s’arrête jamais je vous dit. 

7

 En plus il faut sans arrêt se défendre des talibés ninjas (et leur maître Cheikh Amadou Splinter bien sur…)

 8

 

Confection des blouses des enfants de l’école de l’AED. Ici, chaque école a son tablier avec son logo. Ca a l’avantage de faire circuler de la pub gratos. Un peu comme les T-shirts collège de Kain qu’on fait courir dans les alentours de l’école. On peut voir Souleymane Faye et Oumou œuvrer à la force de leurs chevilles pour le bien être du centre… 9

 Sylvie l’exploitée aide a éplucher du Niébé (haricots). Elle a passé a peu près 2heures à faire ça en arrivant à ne pas péter de câble grâce a la perspective de manger un bon plat de Niébé le soir. Eh bien non, elles en ont fait une sorte de pâte de Niébé sucrée a peu près immangeable. Je vous dit pas l’énergie qu‘il m’a fallu pour la calmer et l’empêcher de tout casser…

 10

 Mamie Rit. Quand elle n’est pas fatiguée (Fatiguée de vivre, peur de mourir comme elle aime a le dire), on a droit a des sourires, et des fois des petits pas de danse. Si il y a une personne à connaître au Sénégal, c’est cette merveilleuse femme.

11
 

 Abi, cuisinière de la maison qui fait aussi la plonge et se défend bien au coup de balai. On ne s’ennuie pas avec elle.

13:34 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

bientot les vacances: Thienel puis sud du Sénégal

1

Talibé sur son pneu.

On dirait que la photo a été prise en Ossétie du sud mais elle vient bien de Saint Louis. Décor habituel des terrains de jeux d’enfants. Les pneus servent a délimiter les terrains a bâtir et accessoirement de goal lors des tournois de foot organisé par l’AED.  

2

Activité pour les enfants de la rue ou des talibés mais comme aucun n’est présent (c’est aussi ça le Sénégal…) c’est un voisin et Malick qui s’y collent. Ce jour la : fabrication de tulipes transgéniques. On en a fait la première « fiche bricolage de l’AED ». 

 3

 Même Ndeye Fatou (et pas Défatou comme écrit précédemment) s’y est mise. Cette année c’est elle qui reprend la classe des tout petits alors Syl lui donne quelques idées bricolage… (D’où les fiches bricolage de l’AED).

 4

 Journée rangement. Il en a fallu deux pour venir a bout des crasses entassées dans les coins du centre. La je trie, répare et range des livres oubliés dans des armoires.

 5

 

Branle bas le combat, sus aux cafards ! Ces chaises sont depuis réparées (par le menuisier métallique … c’est pas un homme de fer, quoi qu’il en ait la poigne pour travailler le métal… wouahou… faut que je dorme…) Derrière, on peut voir Yéya, la soeur de Papa qui est aussi la directrice de l’école de l’AED et qui rit beaucoup.

13:27 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

04/10/2008

43 de nous deux

15

 

…Mais pourquoi je met cette photo ???... Faut tout de même un sacré sens de l’autodérision!

16

 

Je comprends qu’il y en a qui en rient… quand on regarde au dessus...

 

 17

 

Exploitée, je vous dit…

18

 Dedicace a JF, voici la fresque terminée. JF au dessin et les talibés a la peinture (supervisés par vos serviteurs bien évidemment)

19:24 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

43

10

 

Suite de la préparation, toutes les femmes s’y mettent. De gauche a droite : Abi (sorte de jeune femme a tout faire, super sympa), Djikel (qui est en train de gratter une paroi d’estomac pour en retirer les aspérités en vue de le mettre dans la préparation, c’est pas mauvais.), Aram (sam sam), Sipa, Sylvie et Mariam

 

 11

 

Djikel et sa sœur Yéya. Photo prise dans la cour de chez Papa.

 

 12

 

Sylvie… ou plutôt Dado. Vêtue de ses habits de Korité, luxe et volupté dans ces vêtements faits sur mesure et entièrement à la main. Même les « décorations » sont faites a la main, directement sur le tissu. Ce qui fait que les dessins ne sont pas symétriques, chaque spirale est différente. Ces vêtements sont donc proches des œuvres d’art.

 

13

 

Moi dans mon boubou de Korité. Plus luxueux que celui de Syl mais moi, je me le suis fait offrir… anniversaire oblige. Ici, pas de H&m, on va acheter son tissu dans une mercerie puis on va chez le couturier se faire mesurer et choisir un style de coupe qu'on personnalise a sa guise et selon les capacités du tailleur-couturier. Là je prend la pose dans la cour de chez Papa

 

14

 

Avec Souleymane Dia, fils d'Oumou. Ce gosse avait une peur bleue de moi. Apparemment, maintenant, ça va. Les décorations de ma blouse ne sont pas des trucs achetés et cousus, mais comme celles de Syl, c’est directement conçu sur le tissu, ce qui fait que c’est pas vraiment symétrique… donc unique… Une oeuvre d'art en quelque sorte.

 

 

19:18 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

un peu de nous 2

6

 

Ca ne l’a quand même pas empêché d’aller profiter de la fraîcheur de l’océan…

7

 

Jour de mon anniversaire. On avait invité Malick « le gardien » des lieux a passer prendre un verre et durant la soirée, il m’a offert… ce magnifique coquillage trouvé sur la plage de Mboro. C’est un Cori (un super grand), ces coquillages étaient utilisés, dans l’Afrique de leurs ancêtres, comme monnaie. Au même titre que les noix de cola dans d’autres régions. Il était tout fou d’être pris en photo. Et on peut dire qu’il sait poser Malick le fourbe. Il est le voisin de Marie Pierre, un peu envahissant, un peu chamane, un peu (beaucoup) à l’ouest, très marrant quand on le prend au second degré. C’est un sacré personnage que ce gugus, faudra qu’on vous le raconte.

 8

 

Jour de Korité (fin de ramadan). Les familles sont toutes folles de pouvoir se faire de nouveau à manger quand elles le souhaitent. Ici, la file devant un moulin. Les gens du quartier apportent leur mil en vue de la faire moudre. Moment d’attente, de rencontres, de palabres, de prise de temps de se rencontrer…

 9

 

Sylvie l’exploitée coupe des frites et des oignons avec Aguibou et sa mère Sipa. Préparation du plat de fin de ramadan : mouton, frites, salade… presque comme en Belgique. Ce qui change, c’est qu’on mange par terre, tous dans un même plat, avec les mains, que le plat est une succession de couches et que la salade est en dessous (donc plus vraiment croquante), et que les frites sont cuites une seule fois.

 

19:09 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Un peu de nous.

1

 Ici, c’est la saison des pluies… et donc… il pleut, de temps à autres. En fait ça n’arrive pas trop souvent mais quand c’est là, c’est le déluge. Et ça inonde toutes les rues comme vous avez pu le constater il y a quelques temps. Ca permet aussi de refroidir la température au grand plaisir de tous et de rendre le sol glissant au grand plaisir des enfants qui s’en donnent à cœur joie. La photo est prise dans la cour de la maison de Mariam Ly (et pas Sy comme écrit plus haut) dont nous sommes les hôtes. En premier plan Aguibou, fils de Sipa, et derrière : Baboye, fils d’Ouley (Sipa et Ouley étant deux des filles de Mam’… vous refaites l’arbre généalogique ????)

 

2

 Le même soir de déluge, Adama au premier plan a oublié de mettre son pantalon et se balade en caleçon et en veste de pluie… (Quand on vous dit qu’on est plongé dans une culture différente… rires…) Vous observerez que Papa, derrière, est malade, les pieds nus dans l’eau. Ils ont des mœurs étranges tout de même, une autre manière d’appréhender la médecine.

 3

 Toujours dans la cour de chez papa mais un autre jour. Sylvie se prélasse avec, de droite à gauche : Sipa, Aguibou, Mariam et Djikel. La rousse dans sa belle robe en Batik africain fait répéter ses tables de multiplication à Aguibou qui… a du mal… C’est le genre de moment qui foisonne dans notre séjour, les pieds nus sur une natte à tuer le temps (avant que le temps ne nous tue comme ils aiment à le dire ici)

 4

 Douche des talibés. Après s’être lavés, ils lavent leurs habits sous le regard attentif de...moi. A gauche : le célèbre Vieux Ndiaye, maître respecté dans sa virtuosité de l’art de la glande. N’empêche, il faut qu’il fasse attention : je l’ai vu travailler depuis que je suis au centre… si ça s’apprenait, c’est toute une réputation qui serait à refaire… Sacré Vieux va!

 5

 Sylvie a Mboro… Confortablement installée dans un hamac, face a l’océan. Elle a réussi à être malade (fièvre et tout et tout) durant notre séjour-annif… Un virus circulait chez les Anne et elle n’y a pas échappé. Enfin, on en a quand même bien profité… surtout moi en fait…

19:04 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |