26/06/2008

troisieme opus senegalais

1

A force de nous coller, toujours a nous suivre et se coucher sur nous, les enfants nous ont exaspétés. Et qu'est=ce qu on fait quand des enfants sont chiants? Bin on les fait jouer et on rigole bien a les voir faire les brutis. Sylvie a animé les gosses pendant que Athia, la femme qui nous héberge était pliée en deux a voir ces gosses faire les guignols et y prendre plaisir... ah... les enfants...

J'en profite pour faire passer une impression qui concerne un décalage culturel qui nous est flagrant. Les gens, au Sénégal sont toujours tres proches les uns des autres. Une fois qu'on s'assied, il y en a 15 (et j'exagere pas) qui viennent se coucher pres de nous, et meme sur nous pour certains (tant qu'il y a de la place). Dans les bus, c'est  la meme chose, on est serrés comme des sardines dans leur boite a roulette (rouillée et pas toujours rassurante, mais ca c'est une autre histoire...). Il nous a fallu un certain temps pour nous habituer à cette promiscuité, à ces contacts intempestifs, à cette violation de notre "bulle d'uintimité".

2

Petit moment de peche au bord de l'eau. C'est beau tout de meme, la c'est le fleuve qui se trouve derriere le village, là où on puise l'eau pour les champs. C'est notre petit oin où on va pour se reposer et être un peu à deux. Car toujours être collé aux autres, ca saoule a la longue.

 

3

Et on travaille aussi a Thienel. Ici, je reconstruit le four solaire. D'ailleurs, il n'a toujours pas bvraiment fait ses preuves celui la.

4

Les femmes cuisinent pour les écoliers (il y a une cantine) et accessoirement, pour nous, de temps a autre, elles nous font profiter de leurs savoirs culinaires. Ahhh la cuisine du désert, toute une histoire... peu variée mais on s'y fait. Le plus dur, c'est que  c'est bien gras...

 

5

Image insolite d'un village réuni devant la TV pour suivre un match de foot dans le désert... Ambiance de café, avec ses concentés sur les actuiions, ses excités et ses enfants qui profite de l'occasion pour etre ensemble.

 

6

Sylvie et deux amies africaines: Awa et Athia (pas celle qui nous héberge, une autre). Ce ne serait  pas un peu sombre cette photo? 

 

7
 Regard d'afrique.

17:51 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/06/2008

deuxiemes visions senegalaises


9

 Syl apprend aux enfant a utiliser le metier a tisser, jeux q on a amene de belgique. On a orgqnise une journee jeux avec la classe des grands. On a bien ri et je me suis aussi bien pri la tete a tenter de leur expliquer les regles du jeu "set". Enfin, deux trois ont capté tout de meme.

10

travaux dans la classe... avec Sylvie la gaie travailleuse et Moussa, le masson oisif des qu il le peut, nous presentant des excuses plus bidon les unes que les autres...

11

Sylvie et ses tresses... no comment

a

Traversee d une riviere en pirogue, avec notre charettes dessus... 

Systeme D land

 

e

Petite lecon de jonglerie avecdes massues construites sur plave avec  du fer a beton et du papier...

f

"I Love Working in the desert" nous dit ce gai travailleur digne des travailleurs communaux de Pecq... la biere en moins...

z

Construction d une voiture avec une bouteille vide... attraction du jour...

 

Qu est-ce qu on s amuse bien tout de meme, on a quand meme beaucoup de chance...

15:20 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

premieresimages d afrique

1

Arrivée a Dakar, accueillis par Birane qui nous a amené a un mariage ou un groupe de griots (musiciens) jouaient le sabar (sorte de djembé joué avec une mqin et un baton dans l autre) pendant que les femmes dansaient comme des posédées. Grand moment de decouverte de l'exantricite africaine, de cette culture differente. Premiers contact avec l afrique traditionnelle.

2

Ensuite depart pour le desert. La on trqverse undes 2fleuve qui mene a Thienel. Remarquez au passage mon magnifique boubou... et mes nouvelles lunettes qui ressemblent etrangement a celles qu on m a volé, metissage vestimentaire avec mon superbe chapeau peruvien...

 

3

Etvoila le desert... et Syl au milieu.

 

4

Et dans le desert, il y a aussi de beux oiseaux...

 

5

Au village sabloneux et bouillant de Thienel, onnous a offert un bouc qu on a egorgé pour nous avant de nous le servir. Un delice... du producteur a l assiette co on dit.

 

6

Et on mange avecles mqins s il vous plait... la mqin droite, l autre est pour aller aux toilettes et se froter le deriere avec de l eau (nous on triche, on a du PQ)

 

7

Et on travaille aussi a Thienel... etil fait sacrement chaud dans le desert pour melanger le ciment en vue de couler la chape de la classe qu on consrtuit. Viove les betonneuses tout de meme, et les tuyaux d arrosage aussi car lepuit de Thienel est pas a cote de l ecole...

 

8
Sylvie en a profite pour se faire tresser. La elle est dans lapiece qui nous est alouee chez la matrone du village, la ou on squate de 12h a 16h les jours de grosse chaleur (2j/3)

15:00 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

04/05/2008

Cuenca et Puerto Lopez (je crois que c est la suite de ce qui suit)

1

Nana prise a Cuenca, comme elles ne voulaient pas qu on les photographie, et que Syl en voulait au moins une, elle a fait des prises de vues "a l arrache", l appareil pendant autour du cou. Et voila ce que ca donne, c est comme ca que les indigenes nous regardent en Equateur... ca fait peur... mais i y en a des super sympa aussi...

2

Photo d une des nombreuses eglises de Cuenca... vue de dos... histoire d etre un peu original, quand meme.

3

Facade d une rue de Cuenca, j ai pas bien compris le sens de cette ligne... mais qu est-ce qu on s est imagine comme conneries... surtout moi, en fait... Ils ont divise la maison en deux aussi?, il y a deux "locataires"?,  Les meubles aussi sont differents?..... On peut etre bete des fois!

4

Arrivee sur les plages d Equateur pour 6jours de soleil. On a eu bien du mal de partir de cet endroit. C est quand meme sympa la plage...surtout quand elle est entouree de montagnes. (petite pensee emue pour mes defuntes lunettes...)

5

Fous a pates bleues observes lors d une visite guidee sur l ile de la plata (pas le choix, puis en fait, c est super cool de se balader avec un gars passionne qui fait paser sa passion par la decouverte). Selon Syl, on a ici une prise du male (blanc) et de la femelle (aux pates bleues). Moi, je suis plus sur. Toujours est-il qu on a pu les observer de tout tout pres, on aurait presque pu les caresser (pourtant ils sont reelememt sauvages, juste pas timides...), et puis c est pas tout petit et leur bec est assez impressionnant.

6

On y a aussi observe un lion de mer en train de jouer enre les vagues et la plage. Grand moment que d epier cette grosse bete qu on a pas l habitude de voir a part dans les zoo et les films.

7

Le clou de la balade (trois heures dans des paysages devastes par le soleil, il faisait super chaud... on en a bien sue mais quel bonheur) on a vu deux albatros. Malheureusement, ils ne volaient pas mais bon...

8

Autre endroit, autre faune, meme emmerveillement. Le guide de cette fois la (pas le choix non plus) etait super patient et noius expliquait l utilisation de certaines plantes par les indiens. Il s arretait pour nous parles des oiseaux, des... sorte d ecureuils, etc. Super journee decouverte dont en voici une, un superbe Mokomoko. (j ai le nom cette fois ci...)

9

On a aussi pu profiter d une source d eau sulfureuse (pleine de soufre quoi). Ca pue a mort mais c est super doux sur la peau. A tester! Syl a egalement teste le masque de boue.

10

Paysage observe durant cette promenade super enrichissante

12

Heureisement que le ridicule ne tue pas... et puis les poissons etaient super beaux, bleus et jaunes, jaunes fluo, orange-noir-mauve, etc... on a quand meme nage dans le pacifique... avant de se cramer le dos su un Kayac.

 

11

J adore ces oiseaux (Fregate male) qui gonflent leur gorge pour faire la cour a leur dame, ils sont alors majestueux et impressionnamts mais qu est ce qu ils ont l air con en temps normal

13

Lutte entre un pecheur (tentant de ramener son butin du bateau au rivage) et des oiseaux affames et trop feneants pour les pecher eux meme (les poissons) Le mec est oblige de courrir mais ses rivaux arrivent tout de meme a se nourrir un peu a ses depends

14

Lezard se dorant sur sa branche. Observe sur les plages de Los Friales, lors de la visite (sans guide cette fois) de la reserve. C est une reserve de foret seche (mais seche et chaude...)

15

Meme balade, et j ai toujours pas l air tres malin. Enfin, on dira que la photo est pour le paysage... ahahah

16
Marche dans la fin de la foret seche qui devient de moins en moins seches. Vous avez remarque les belles fleurs... (toutes?)

00:17 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/05/2008

Loja et Vilcabamba


Tout d abord, les breves. On est maintenant a Quito, la capitale. On a change notre planning suite aux discussions avec des suisses et des montois rencontres a Puerto Lopez.

On a fait le trajet de nuit. Trajet de merde. On s est fait voler: moi ma polaire impermeable (avec la boussole dedans) et mes lunettes de soleil et Syl sa veste et un peu d argent (20soles...5euros). Le pire c est que mon sac etait au dessus de ma tete et celui de Sylvie entre ses jambes... il a ete doue sur ce coup la, ayant profite de notre assoupissement entre 10 et 12h30. Autant vous dire qu apres, on a plus dormi. La haine fut intense et le froid aussi du coup.

Heureusement, on est vivant, on a garde l appareil photo et tout nos souvenirs... positive attitude mais c est un peu dur tout de meme.

1

Revenons a nos moutons, voici une photo d une rue de Loja. C est quand meme tout joli avec ses maison mi bois mi adobe (brique de terre). Le jour epique ou on est arrive a Loja, on venait de passer la frontiere et s etre fait racketer de 60euros par le taxi qui nous a amene... sans agressions physique, mais quelle pression, quelle violence situationnelle... et arrive a Loje je perd mon Zippo et je dechire un de mes deux pamntalon. On est maudit en Equateur faut croire.

2

La jolie fontaine de Loja. Cette ville a beau etre jolie, elle est quand meme un peu trop "ville". Ca tranche d avec les coins percdus visites au Perou.

 

3

Delire sur un des endroit touristique de loja: bateau de la porte de la ville ou il faut passer pour y entrer.

4

Degustation de Cuy (cochon d inde). Super bon, et en plus j ai pas developpe d allergies ni d indigestion. Ca a un gout particulier, genre pigeon mais... en different.

5

Premiere balade sur les sommets de Vilcabamba, on retrouve les coins perdus des andes mais les montagnes sont differentes, plus anguleuses. Ce jour la, on a marche comme des forcenets... le visage de Syl en dit long sur nos souffrances extremes de cette aventure...

 

6

Quand je vous disait que c etait haut et perdu, et que Syl avait chaud...

 

7

Dans une reserve proche de Vilcabamba, photo bidon dans les roseaux. La vegetation luxuriante changeait en fonction de notre altitude et du cours d eau qu il y avait (ou non), grande experience dans les pentes ardues de la montagne, sur des chemins... effondres ou inexistants.

8

Il y a des jours comme ca, ou on a l air con...

9

Durant la balade, Syl s est fait attaquer par un cactus... pas cool. Observez la vegetation, c est la meme balade dans la meme reserve mais plus haut.

 

10

Mais qu elle est belle la place de Vilcabamba.

 

11

Autre balade autres paysages mais toujours a vilca' Ici de magnifique "cheminees de fees".

12

Meme jour mais plus haut, beaucoup plus haut...

 

13

La on a redescendu un peu (je sais pas ce que j ai avec les commentaires, la fatigue dirons nous)

14

Pause de fin de repas... c est que c est dur la montagne... Ce jour la, on est monte pour observer une cascade mais c etait ferme... on a quand meme bien profite de la montee et du rocher...

23:19 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

25/04/2008

voici la fin du Perou en super bref car je viens de perdre les 25 photos que je m appretais a poster... moi et l informatique...

1

Aigles observes lors de notredepart dans la foret. On a loue un bateau et un guide et on est parti 3jours dans une foret plus ou moins vierge (en tout cas bien plus que la foret de soignes... rires...). On dormait dans de petits villages qui semblaient tout etonnes de voir arriver des blancs... moments magiques, rencontres magnifiques.

2

Sur le chemin (en fait on etait sur l eau) on a aussi vu des paresseux dont voici un specimen qu on a pu toucher. Faut dire qu au niveau vitesse, on est assez avantages avec ce genre de bestiolle qui depasse pas les 3Kmh...

3

Et nous voici, entrant pour trois jours dans la foret... c est y pas beau...

4

Nuit tombante sur un des village aui nous a accueilli... Attention, c est l heure des moustiques et on est pour eux, un met de choix. On ne va pas tarder a se barricader dans nos moustiquaires.

6

Marche dans la nature luxuriante, variee et dense de la foret. La on s en va visiter un village ''au fin fond de la jungle''. Les indiens sont sympas, curieux. Ca nous change de ceux rencontres dans les villes qui ''jouent'' aux sauvages plus sauvages que les sauvages. Ceux rencontres dans le foret sont plus cools, ne nous harcellent pas avec leurs artisanats qu ils veulent nous vendre (puisque ce qu ils font, est utilitaire pour eux)

8

Dedicace a pepere... Sur la riviere, on a peche (poisson qu on a mange bien sur, et au petit dej encore). Mais en foret, il n y a pas de canne a peche, juste un fil et un amecon qu on tient dans la main. Sensation impressionnantes sur le bateau qui derive sur le riviere, entre les arbres, quand un poisson attrappe le bout de... poisson qui sert d appat.

10

Sieste sur notre petit bateau. Vous voyez Julien en plein effort... Sacre Julien qu a monte son hamac sur la barque. C est que ca fatigue la foret...

11

Folie hamacale sur le Henry3, gros bateau de metal qui nous a amene nous et tout un tas de marchandises (du PQ au camion en passant par les bouteilles vides et les pneus ou les motos) de Pucalpa a Iquitos (La ville perdue dans la foret). Lamazone est un fleuve magnifique et ennorme.

16

D ailleurs nous voila dans les environs dIquitos, en train de marcher dans l eau, entoures de vegetation, a la indiana jones. On rejoint un village a moitie preserve de la folie occidentale et de son expension intempestive. Quand on est arrive (sans s annoncer) Les femmes etaient torse nu. Grand momnent

17

De retour du Village, ou julien a achete ce magnifique colier qui le fait ressembler a un shaman. Il tient deux brochettes de suris, les fameux vers au gout de nousette cuits au barbec et qui m ont donne tant de peine (4h de demangeaisons brulantes avec un sacre mal de bide). Je le referai plus...

22

Nous en barque louee cette fois sans guide naviguant entre les maisons flotante dun village construit sur l eau. Un peu a la maniere venise mais sans les pilotis (tout flotte) et en moins riche. Ce jour la, le soleil nous a bien crame, surtout Julien.

21

Et meme Sylvie a rame...

25

Derniere soiree au Perou, avec Julien... Soiree memorable et au combien ethilique...

20:15 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

ca marche!!! Le Perou: De Lima a Pucalpa...

pelican

Pelicans observes sur la plage a Lima, pres du port. Julien, en bon guide nous a montre Lima sous ses meilleurs hospices. Du coup, lui qui n aime pas cette ville nous en a presente les plus beaux endroits et... et bien nous, on aime bien Lima. La on est sur le port, apres avoir deguste un ceviche (poisson cru ''cuit'' dans du citron, delicieux), on regarde avec emmerveillement ces pelicans qui attendent qu'un pecheur distrait laisse tomber un poisson de sa nasse, qu il ramene de sa journee de peche... les feneants...

bus lima

Bon, Lima c est beau mais ca reste une capitale, avec sa polution, son bruit et... ses bus...

route effondree

Sur la route reliant Lima a Pucalpa. La route s est effondree a cause de lerrosion de la rivierre qui coule en dessous. Des camions attendaient, bloques depuis 2jours. Leurs marchandises perrissables commencant a mechamment vieillir, ils ont commece a vider leurs camions et a organiser une sorte de marche improvise. Certains ont meme cuisine des poulets qu ils transportaient... apocalypse enchanteresse...

ribambelle

Ribambelle des gens traversant le petit bout de rivierre a pied. Ambiance... Vous voyez Julien et Syl?

ju boue

Julien a pied nus pour ne pas salir ses chaussures et ainsi se couper mechament le pied dans les cailloux boueux. Nous on a laisse les notres, l'entrainement du pantanal sans doute nous en a convaincu...

ju traverse
Julien qui traverse dans les decombres de la route. 

port pucalpa

Et pòur finir, on est arrive a Pucalpa dont voici le port...

bar amiel

...ou nous avons deguste un (en fait 4) cruchon de miel de canne, sorte d alcool de canne a sucre super sucre melange a divers jus. Le cadre de ce cafe etait magnifiquement rustique... parfait pour nos retrouvailles avec julien dans notre premiere ville atteinte ensemble dans les pires deboires... mais que de souvenirs.

19:02 Écrit par Nico, Sylvie et Eliot dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |